vendredi, 2. septembre 2011

Faut-il légaliser le cannabis?

Panorama des prises de positions d‘un bord à l‘autre de l‘échiquier politique français.

 

Il y a l‘extrême droite

pure et dure qui agite des chiffons rouges tel le rétablissement de la peine de mort pour les trafiquants de drogues et l‘enfermement des consommateurs. Pour qui n‘aurait pas bien compris, précisons que cette proposition frontiste mettrait la France au même niveau que la Chine ou l‘Iran… Pas sûr que cela permette de redorer le blason français.

 

Sur ce bord politique

mais d‘un avis opposé, on trouve des représentants d‘une droite libérale et/ou populaire qui oscille entre néofascisme et valeurs sociales-démocrates tels Alain Madelin qui souhaite «la distribution réglementée de l’ensemble des drogues» ou Jean-Christophe Lagarde : «Pénaliser la consommation de drogues, cela crée le trafic et cela n’empêche personne de se droguer». On s‘étonnera que les positions politiques sur la prohibition de ces deux francs-tireurs soient aussi tranchées, peut-être parce qu‘ils ne sont pas les mieux servis par l‘état sarkozyste.

 

Il existe aussi une droite

en apparence plus républicaine et sociale, qui se revendiquera toujours du Général de Gaulle et qui prochainement, dans cette compétition du leadership à droite, fera choisir l‘électeur entre deux challengers potentiels de Sarkozy. Cela devrait être Dominique de Villepin qui «pense que la contravention est un message suffisant, mais c’est un message nécessaire» ou Jean-Louis Borloo : «Est-ce que je légalise le cannabis ? La réponse est non», mais n‘était-il pas, ce jour-là, sur le plateau de Canal+, sous l‘influence de sa marionnette des Guignols ?

 

Au centre du milieu,

François Bayrou a osé constater que : «Notre manière de lutter contre la drogue a échoué». Il lui en aura fallu du temps pour l‘affirmer. On aimerait que Jean Luc Bennahmias (ancien secrétaire national des Verts) précise davantage.

 

Quid du gouvernement Sarkozy ?

Alors que le débat enflamme la planète entière, deux ministres dont l‘un, Maurice Leroy précise toutefois qu‘il s‘exprime à titre personnel, l‘autre, Claude Guéant porte-voix de l‘Elysée, ont failli causer une dissenssion gouvernementale. Claude Guéant affirmant de manière aussi inepte que possible : «J’y suis absolument opposé. La drogue, c’est dangereux sur le plan de la santé» et le ministre de la Ville, Maurice Leroy, de se déclarer pour «une dépénalisation sous contrôle», ce qui équivalait à soutenir le rapport Vaillant.

Il revenait au Premier ministre François Fillon de redonner clairement le discours officiel «Légaliser le cannabis, c’est légitimer, justifier et donc encourager son usage». Point-barre sur le sujet selon lui. On fera remarquer au patron d‘Etienne Apaire, que prohiber le cannabis, c‘est banaliser, justifier et donc encourager la criminalité.

Dans la droite ligne de leur mentor, les fidèles de Sarkozy ont joués leur partition pour faire bloc, avec Xavier Bertrand assénant un «la société française ne veut pas de la dépénalisation du cannabis», dont le pas est emboîté par Luc Chatel estimant que «le cannabis, comme toutes les autres formes de drogue, entraîne une addiction». Rejoints par Valérie Pécresse s‘en sortant comme elle peut : «Moi je suis totalement prohibitionniste. Laissons les interdits où ils sont !» ainsi que Bruno Le Maire : «Ce serait une très mauvaise nouvelle pour la société». Claude Guéant ayant, comme il est convenable, le mot de la fin «Ce n’est pas parce que la lutte contre les stupéfiants est difficile qu’il faut l’abandonner». Qui prétendait que l‘erreur est humaine mais s‘obstiner est diabolique ?

Ce tir groupé fut renforcé par la contribution Dépénalisation du cannabis, un débat biaisé, publiée par Le Monde, mais programmée par Claude Guéant en réponse à l’ancien ministre de l’Intérieur socialiste Daniel Vaillant qui présentait, le même jour à l’Assemblée nationale, un rapport proposant la légalisation du cannabis en France.

 

Bien entendu, la Gauche

reflète les mêmes contradictions internes. Et on peut mesurer combien parfois la frontière est minime entre certains partis que tout devrait opposer.

 

Pour le Parti Socialiste,

Manuel Valls qui déclare : «l’idée de légaliser le trafic de cannabis va à l’encontre de mes valeurs», en est l‘illustration. Idem, Arnaud Montebourg estime qu‘«on a besoin d’un certain nombre de limites dans les comportements», ou Madame Royal, qui aurait pu pourtant essayer de se démarquer légèrement sur la question comme François Hollande renvoyant, lui, à une réflexion européenne sur la prohibition. Une manière de botter en touche sans trop de risques.

 

Plus à gauche,

les écologistes historiquement les plus antiprohibitionnistes revendiquent avec Cécile Duflot «une politique pragmatique, c’est une politique de légalisation» et la candidate Eva Joly, surrenchérit «une dépénalisation avec des taxes et une économie contrôlée serait un avantage».

 

Enfin, à l‘extrême gauche,

le NPA présent lors de l‘Appel du 18 joint à La Villette est clairement en faveur de la légalisation du cannabis, mais cela ira-t-il jusqu‘au soutien d‘une proposition d‘un élu PS?

 

Le Front de Gauche

se positionne pour «la légalisation, par pragmatisme et raison, plutôt que par engouement pour la chose». Là où le positionnement étonne plus, c‘est Lutte Ouvrière où le virage Arlette vient d‘être franchi par Nathalie Arthaud, qui se signale par cette déclaration : «La répression, c’est clair et net, ça ne marche pas».

Reste que l‘ancien ministre de l‘Intérieur, Daniel Vaillant, assure qu‘avec son rapport il tente «d’ouvrir les yeux à un certain nombre de gens qui refusent de le faire» parce que «nous sommes dans une situation d’échec, c’est cela la vérité».

 

Devinette (répondre sur le profil Facebook de RBH23) : Qui a dit ? « Si je suis élu, je ferai de l‘Elysée un hôpital pour le cannabis thérapeutique »

 

Texte original du collectif Cannabis Sans Frontières, publié par le site

producsounds.jimdo.com

Plus d‘information :

http://cannabissansfrontieres.org

http://cannabis2012.fr

http://tdme.free.fr

http://cannafarmer.blogspot.com

 

Par FARid

Image: © 2011 marker

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *