lundi, 10. octobre 2011

Newsflash No 3 – Ils en veulent

Etats Unis: 54% en faveur de la légalisation du cannabis

En 2009, 850.000 Américains ont été arrêtés pour des infractions liées aux stupéfiants et dans neuf cas sur dix, ils ont été arrêtés pour possession de cannabis. Or un récent sondage de l‘Institut Gallup montre que la barre fatidique des 50% se déclarant favorables à la légalisation du cannabis aux USA, contre 46% qui y restent opposés, marque une tendance lourde. Il y a un an, 46% s’étaient déclarés favorables à la légalisation, et en 1969, lorsque Gallup a pour la première fois poser la question, ils n’étaient que 12%, contre 84%. « Si cette tendance se confirme, la pression va s’accentuer pour que les lois s’adaptent à ce souhait des gens », notent les sondeurs de Gallup dans leur communiqué. Dans l’ensemble du pays, seize Etats et le district de Columbia ont légalisé la production et la consommation de marijuana à des fins médicales.

Quatorze Etats ont quant à eux dépénalisé la possession de faibles quantités de cannabis.

Peur de quoi ?

Hollande doit s‘ engager pour la légalisation

Question posée à Julien Dray sur le chat de 20Minutes par Rahotep : « Annoncé comme un sujet majeur de la présidentielle 2012, peu de candidats osent se prononcer clairement sur une nouvelle approche de la politique concernant le cannabis. Qu‘en est-il au Parti Socialiste et plus particulièrement chez Monsieur Hollande ? » L‘ ancien monsieur sécurité du PS a répondu :

« François Hollande n’est pas différent de la majorité des socialistes qui, à ce stade sont contre toute dépénalisation, voire « légalisation ». Vous le savez peut être, ce n’est pas ma positon à titre personnel. Mais je ne souhaite pas que dans cette présidentielle, cette question soit abordée de manière politicienne pour faire peur et donne lieu alors à un débat caricatural.» Cette réponse a le mérite de positionner Julien Dray « à titre personnel ». On regrettera par contre que sa réponse soit évasive quant à l‘engagement du candidat du Parti Socialiste, alors que Daniel Vaillant, député socialiste du 18ème arrondissement de Paris, a présidé un groupe d‘étude sur la question qui a conclu à la nécessité d‘une réforme.

Notre point de vue : « Démondialisons la prohibition » pour vraiment changer la vie, mettre le système bancaire et financier international au pas, engager la transition écologique, faciliter l‘autonomie et la responsabilité des individus, déployer de manière cohérente les politiques publiques de santé, d‘éducation, de sécurité, de la recherche, de la culture, de développement économique…

Agenda:

Mobilisations en 2012

• Mobilisation à Vienne (Autriche) au moment de la réunion de l‘ONU sur les drogues. (12-16 mars sous réserve). Appel à toutes les communautés concernées ou affectées par le « diktat » de la prohibition, pour une mobilisation massive, créative et festive sur les rives du Danube.

• 20 avril : Mouvement international du 420, c‘est à dire le 20 avril, c‘est un vendredi et ça pourrait «clôturer» la campagne présidentielle en France avec une sorte de « cann‘apéro » partout en mode « warm up », avant la MMC.

• 11ème édition de la Marche Mondiale du Cannabis, le samedi 12 mai 2012, place de la Bastille, à Paris (et ailleurs) } + d‘infos :

Marche.mondiale.free.fr

• le 18 juin, à 18h, à la Villette (et ailleurs), 19ème édition de « l‘Appel du 18 joint », qui cette année tombera un lundi, au lendemain de l‘ élection d‘une nouvelle assemblée nationale, pour appeler les députés (et les sénateurs) à abroger la loi de 1970 – et leur rappeler qu‘une légalisation est possible, urgente et nécessaire.

Sème ta graine pour sauver la planète

avec Cannabis Sans Frontières

Coup de pouce pour la légalisation, avec la campagne d‘adhésion (10 euros) au collectif Cannabis Sans Frontières (alternative écologique) – Mouvement pour les Libertés. Lire le communiqué N°45 sur le site site http://cannabissansfrontieres.org (Cf. Page 9)

LEGALIZE

We are the 99%

Sur son site internet, Jean Zin analyse la situation actuelle avec son regard philosophe dans son billet intitulé « le retour des luttes d‘ émancipation», dont voici la conclusion : «  Si la crise peut être porteuse de dérives xénophobes, elle opère une remise à plat et pousse à la radicalité permettant des réformes ambitieuses sur lesquelles un mouvement comme celui des indignés peut peser mondialement afin d‘accentuer la régulation de la finance et l‘ obtention de droits sociaux universels mais il faut renforcer aussi le côté libertaire de la révolution en cours avec la généralisation de la gratuité numérique et l‘extension de la liberté de moeurs ainsi que, cette fois, la légalisation du cannabis au nom duquel on criminalise la jeunesse, sans parler des ravages de la prohibition dans un Mexique aux mains des narcos comme Chicago était infesté de gangsters au temps de la prohibition de l‘alcool. Il faut reconnaître que l‘épisode psychédélique n‘était pas sans intérêt ni créativité même si là aussi il faut en reconnaître les risques. La période apparaît sombre à tous ceux qui voient leurs conditions de vie se dégrader mais il ne semble pas hors de portée de faire de l‘ époque qui s‘ouvre un des moments les plus excitants de notre histoire avec de nouveaux progrès de nos libertés qui semblaient destinées à se réduire inexorablement sous la pression du terrorisme, de la surveillance électronique et des intérêts commerciaux. Nous avons un nouveau monde à construire. Il y faudra indéniablement du temps mais c‘est du moins un combat qu‘il vaut de mener, justifiant tous les combats précédents, tout aussi improbables, pour un peu plus de liberté et de justice. ».

Pour lire l‘ intégralité du texte, rendez-vous sur le site http://jeanzin.fr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *