samedi, 15. octobre 2011

Raph: La presse avec un œil de Sirius No 2

Pour le militant antiprohibitionniste, la lecture de la presse est une véritable addiction. Il y trouve sa dose quasi quotidienne d‘informations relatives au cannabis, et aux drogues en général. Mais à l‘excitation de la découverte succède bien souvent la déception : le traitement médiatique de ses thèmes de prédilection est trop rarement à la hauteur de ses attentes. Lui qui survole l‘histoire et les enjeux géopolitiques de la prohibition du cannabis, voit ce dernier trop souvent relégué dans la rubrique des faits divers…

p03_sirius02_raph_rbh23N03Comme pour démentir ce constat, plusieurs événements notables dans l‘actualité récente ont propulsé au premier plan le débat sur la légalisation du cannabis, enfin considéré dans ses dimensions juridiques et politiques. Le 1er juin, la Commission mondiale sur la politique des drogues (Global Commission on Drug Policy, GCDP), composée d‘éminentes personnalités (dont d‘anciens chefs d‘Etat), lance à New York un appel pour un changement radical de la politique internationale des drogues, leur dépénalisation et la légalisation du cannabis; sans relation apparente, le 15 juin, le rapport du groupe parlementaire Socialiste, radical, citoyen (SRC), présidé par l‘ancien ministre de l‘intérieur D. Vaillant (PS), préconise «la légalisation contrôlée du cannabis». Entre-temps, Stéphane Gatignon (Europe Ecologie-les Verts), maire de Sevran (Seine-Saint-Denis), partisan lui aussi d‘un marché régulé du cannabis, réclame une force d‘intervention type «casques bleus» pour faire cesser les violences entre trafiquants dans sa commune.

De mémoire de militant, on n‘a jamais connu une telle conjonction d‘astres favorables à la cause de la légalisation dans l‘univers médiatique. La Une de «Libération» du 3 juin est intitulée «Drogues : légaliser ?» sur une photo d‘un sachet de cannabis. Dans les pages «Evénement», le rapport de la GCDP fait l‘objet d‘un éditorial, d‘un décryptage, de deux articles sur les exemples étrangers (Portugal et Colombie) et d‘une interview de Gatignon. «Le Monde» du 4 juin consacre deux articles au rapport de la GCDP, dans la rubrique «International et Europe», annoncés en Une.

Dans les deux titres de presse, les articles de fond dressent un constat implacable de l‘échec de la prohibition. «Libération» accorde plus d‘importance au sujet que «Le Monde», mais son éditorial laisse perplexe : F. Sergent, acquis au constat et aux conclusions du rapport, semble effrayé des implications d‘une légalisation, élargie «au crack et à l‘héroïne» (hors sujet).

Le rapport Vaillant est à la Une du «Monde» du 16/6, et l‘article associé se poursuit en page «Planète», accompagné d‘un entretien avec D. Vaillant. Si Le Monde évite toujours de donner son opinion sur le sujet (pas d‘éditorial), il organise le débat : «Dépénalisation du cannabis, un débat biaisé», par le ministre C. Guéant ; «L‘interdiction engendre la société de la peur», par Gatignon ; «La prohibition des drogues douces, facteur d‘insécurité», par le sociologue M. Kokoreff. Le débat s‘étend au supplément «Economie» du 28/6 : Thibault Gajdos, économiste au CNRS («Le joint de la discorde») et P.-C. Haucœur, de l‘EHESS («Drogue : sortir des postures») invalident les arguments contre la légalisation.

Enfin, cette séquence médiatique s‘achève (ou se réactive) le 3 août avec le rapport de l‘économiste Pierre Kopp,  spécialiste du coût des drogues, cité en Une du «Monde» («Légalisation : ce que le fisc gagnerait»).

De ce premier et rapide survol de l‘actualité, le militant peut tirer quelques enseignements. Tout d‘abord, que la presse est bien le lieu du débat car elle permet une exposition raisonnée des arguments, laissant à chacun le soin de se faire sa propre opinion. Mais, constamment ou presque, on confond les termes de «dépénalisation», «décriminalisation», «légalisation». Ainsi, des notions mal maîtrisées, ou mal définies, créent un point de vue réducteur et une certaine incompréhension du sujet.

Or «mal nommer les choses, c‘est ajouter au malheur du monde» (Camus).

(À suivre…)

 

Par Raph

Image: © 2011 marker

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *