jeudi, 17. novembre 2011

Interview: CANNABIS CORPSE – Propos recueillis par LoLtheus

I l est toujours utile de lutter contre les préjugés. Se laisser enfermer dans des clichés, trop souvent persistants, relève de l‘esprit moutonnier.

Exemple ; l‘autre jour, un pote me raconte qu‘à Amsterdam, il a demandé à un jeune homme arborant de belles « dreadlocks » (coiffure des rastafaristes, ndlr), le chemin pour se rendre au coffee shop le plus proche. Déception. Malgré les apparences, le rasta était bien incapable de lui répondre, justifiant qu‘il ne consommait pas de cannabis. « L‘habit ne fait pas le moine » dit le dicton. Pour ma part, j‘ai vécu l‘expérience exactement inverse ; A l‘occasion de leur première tournée européenne ; j‘ai eu le plaisir de rencontrer Cannabis Corpse. Ils ont le look Bikers qui picolent, les cheveux longs, sur scène ils font beaucoup de (bon) bruit, sont originaires de Richmond, dans l‘état de Virginie, aux USA. Et pour vous situer un peu, ces gars ont eu envie de monter un groupe autour de leur amour pour le Cannabis et du groupe Cannibal Corpse (death metal). Cannabis et Metal, pourquoi pas ?

En tout cas, ces p‘ tits gars ont fini de me prouver que le cannabis touche vraiment tout le monde… avec un bon esprit.

[RBH]²³: Salut Cannabis Corpse.

CC: Hi(gh) RBH

[RBH]²³: Bon, la première question qui vient à l‘esprit, lorsqu‘on entend un groupe de Death Metal se mettre à délirer autour du thème « Cannabis » , c‘ est la suivante : Vous considérez-vous comme des activistes, d‘une certaine façon ? Ou

tout cela n‘est-il qu‘ une sorte de grosse blague ? Car les paroles ont l‘air assez parodiques, voir très délirantes (quand on arrive à les comprendre haha, ndlr)

CC: Bon déjà, fumer des joints fait parti de notre quotidien. Nous ne nous considérons pas « militants » au sens premier…

…Oui, mais si nous partons du principe qu‘une personne (ou un groupe d‘individus) aborde cette cause, d‘une façon positive, ou participe plus ou moins à une meilleure information autour d‘elle sur le sujet, à savoir qu‘au final, la marijuana ne devrait pas être illégale. Partant de ce principe, oui, on peut dire que nous sommes quand même engagés.

p09_corpse_lolth_rbh23N03[RBH]²³: Etes-vous au courant de la situation en France par rapport au cannabis ? et plus largement, en Europe ?

CC: Nous sommes au courant que les Pays Bas subissent des pressions afin de rendre le cannabis à nouveau illégal. C‘est une honte… au regard de tout l‘ argent que ce marché génère, et qui pourrait être utiliser de façon plus intelligente.

Et globalement, nous constatons que le modèle des U.S.A. en matière de prohibition reste un modèle en Europe…

Alors que la situation aux U.S.A. reste assez ambigüe, par exemple en Californie, et dans le Michigan (et dans quinze autres états), c‘ est quasiment légalisé, ou dépénalisé par le biais de l‘usage thérapeutique. Alors que la majorité des états (surtout sur la côte est) prône encore une politique assez répressive.

[RBH]²³: Et dans votre état, la Virginie ?

CC : C‘est totalement illégal. Si vous êtes pris en train de fumer un joint, vous avez des chances d‘aller passer 24h en prison, vous payez votre amende et au revoir. Aussi simple que ça. C‘est assez dur à vivre, mais ça ne nous empêche pas de faire ce que nous aimons, que ce soit la musique ou fumer notre herbe.

[RBH]²³: Si je vous dis, nous sommes des « Hereristes », ça vous parle ? Et si je prononce le nom de « Jack Herer »… ?

CC : wow, oui bien sûr, …hahaha, bien trouvé !

Oui, Jack Herer était un gars absolument formidable, un vrai visionnaire. Il a dit tellement de choses vraies sur le cannabis.

Et il est clair qu‘au niveau engagement, on ne se considère vraiment pas au même niveau. Là c‘est du sérieux ; ce gars était en permanence sur la route, à la rencontre des gens, à essayer de les informer, il a vraiment dédié une partie de sa vie à la cause. Son livre reste une bible, c‘ est évident.

[RBH]²³: C‘est clair. Donc si j‘ai bien compris, vous préférez prendre le parti d‘en rire mais sans perdre pas de vue que ce sujet est important, c‘est ça ?

CC : Tu sais, à notre niveau, nous préférons penser que les gens sont capables de s‘ informer par eux-même, et surtout à notre époque.

Et nous sommes d‘ abord là pour donner de la musique cool à écouter,…avec un thème majeur pour réfléchir… ou s‘éclater la tête, c‘est selon (rires).

En fait, ce groupe est littéralement né de notre amour pour le Cannabis et le death metal (le groupe Cannibal Corpse en particulier). En gros, nous aimons fumer de la bonne herbe en écoutant des musiques extrêmes. C‘ est notre truc. Et si tu écoutes notre musique, c‘est du sérieux, ça joue. Et dans nos paroles, on peut comprendre que nous abordons des choses sérieuses. Or même si nous prenons un ton décalé en jouant les déjantés en apparence, ça ne doit pas faire oublier que notre démarche à quelque niveau qu‘elle soit reste cohérente sur le fond malgré tout.

Bref ce groupe est né d‘un amour, sans doute insolite pour certains, mais ça reste de l‘ amour (mdr)

[RBH]²³: Aaah l‘ amour… Et c‘est peut-être la même chose à RBH23, on l‘aime tellement cette plante dont le nom latin doit être inconnu de notre président, qu‘on a décidé de lui rappeler tous les bons usages…

CC : Ha oui, on a vu ça, pas mal votre petit journal. Vous allez y arriver on en est sûr, il n‘y a pas de raison. Le mouvement devient global et la cause est juste.

[RBH]²³: Bien merci les gars, pour l‘encouragement. Avez-vous un message à adresser à nos lecteurs ?

CC : oui, « smoke weed every day ! » (on vous laisse traduire), continuez à soutenir Cannabis Sans Frontières et RBH… et surtout écoutez notre dernier album (héhé)

[RBH]²³: Salut Josh, Phil, Andy et Nick. Bonne fin de tournée à vous… et faites tourner… les vinyls et les CD.

pour [RBH]²³ et Cannabis Sans Frontières

image: Cannabis Corpse au motocultor Festival – photo: loltheus © 2011

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *