mercredi, 7. mars 2012

Doléances pour un avenir chanvrier

Joins l‘utile à l‘ agréable. La biomasse du chanvre possède une valeur combustible dépassant 17 000 BTU par kilo, et n‘ajoute pas de CO2 dans l‘atmosphère.

60.000 hectares de chanvre suffiraient pour payer la facture énergétique en gaz, huile et charbon d‘un pays comme la France. Son « indépendance » est assurée avec ses 632.834 km2 (outremer compris), ce qui diminuerait fortement notre dépendance aux carburants fossiles.

En 1830, on en cultivait 176 000 hectares, soit environ trois fois plus qu‘il n‘en faudrait aujourd‘hui pour combler cette demande. Tandis qu‘en 2011, la France demeure le 1er producteur en Europe avec seulement 10.000 hectares.

La combustion de la chènevotte (la tige du chanvre) produit une chaleur capable d‘ alimenter des générateurs électriques. Les 77% de cellulose qu‘elle recèle (un record !) constituent des amidons aisément transformables en essence, éthanol et méthanol.

De nombreux scientifiques comme Martin Meyer, membre de la Haute École Suisse d‘ Agronomie de Zollikofen, prônent dans leurs travaux l‘utilisation du diesel végétal, et l‘élaboration de moteurs universels associés à cette technique.

Par exemple, le système Biodrive prouve qu‘il est possible de faire rouler des moteurs diesels de série, en période estivale, avec de l‘huile de chanvre (ou de colza), sans modification de ces moteurs. Mais une adaptation est nécessaire en hiver.

Certaines variétés de chanvre turc, très productives donnent environ 1000 litres d’huile oléagineuse à l’hectare, comparés aux 1100 litres du colza OGM accompagné des pollutions chimiques que sa culture entraîne.

Les agriculteurs pourraient ainsi produire leur carburant localement, sans le coût faramineux de l‘importation du pétrole, par exemple et même assurer à l’armée, une réserve stratégique, écologique, indépendante des tensions internationales.

Il n‘y a pas que l‘ atome, ou le pétrole dans la vie…

A toi ami lecteur, en cette année du Dragon, j‘espère que tu seras l‘ambassadeur de ces humbles doléances absentes du débat politique actuel, par un obscurantisme, voire une inquisition qui rappelle effectivement le Moyen-Age… L‘avenir est au chanvre global, sous toutes ses formes.

par Robin Weed

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *