mercredi, 10. octobre 2012

Quels changements politiques pour le cannabis en France?

La «Guerre des sondages» participe de la fabrique de l‘opinion. La grande masse des gens, tout en se disant «gare à l‘intox», demeure accro à ces instantanés, comme la plupart des décideurs politiques. On le sait, la formulation des questions par les sondeurs, comme les options de réponses proposées aux sondés sont importantes, parce qu‘au final l‘ analyse et la synthèse des résultats gommeront toutes nuances d‘ interprétation.

Il est 13h, nous sommes samedi 25 août. Depuis 48h circule dans divers forums sur internet un lien vers une question de sondage pour répondre à la question : «Quels changements politiques pour le cannabis en France?».

A cet instant, 1600 votes se répartissent sur les 7 propositions. Recueillant plus de 90% les 4 arguments pour le changement de politique à l‘égard du cannabis semblent plébiscités : la dépénalisation avant la légalisation, la légalisation contrôlée, la sortie du tableau des stupéfiants et un cadre expérimental pour Cannabis Social Clubs. Les 3 options rétrogrades ou pour le maintien du statu quo recueillent des scores ridicules.

Ce serait donc une remarquable évolution des mentalités, un changement profond, un virage à 180° qui serait prôné par les internautes.

Trois options se détachent, et contrairement à ce qu‘on estime de prime abord, elles ne s‘opposent pas mais pourraient se compléter avec un peu d‘ élaboration logique collective. La quatrième, «expérimentation des Cannabis Social Club pendant 5 ans» relève davantage des revendications des associations militantes regroupant les usagers.

Sans étonnement, c‘ est la proposition la moins contraignante, c‘est l‘énoncé le plus classique dans l‘esprit qui arrive en première position «dépénaliser d‘abord, légaliser ensuite». Elle n‘indique rien de concret à la différence des trois suivantes qui sont de vraies propositions, un peu binaires, mais ne laissant aucun doute sur la voie à prendre : «Monopole d‘État avec une Française du cannabis» version Caballero, la «sortie du cannabis du tableau des stupéfiants pour en utiliser toutes les formes et variétés», et enfin un quinquennat pour l‘expérimentation des «Cannabis Social Clubs».

Que retirer de cette prospection?

Sur ce site entièrement dédié aux sondages, il serait bon que d‘autres questions permettent d‘affiner et préciser l‘analyse présente des résultats.

Cependant une chose est sûre, quel que soit le nombre de votants, l‘échantillon ne pourra pas être représentatif, puisqu‘il est impossible d‘en préciser la nature:

on ne saura jamais si les internautes sont majoritairement de la classe d‘âge 15-25 ans ou 45-60 ans, ni la proportion de femmes et d‘hommes, ni si toutes les CSP sont bien représentées… L‘opération n‘est pas probante.

A la rigueur comme pétition, cela pourrait indiquer une tendance intéressante, si 100 000 personnes cliquaient pour répondre à la question, ça pèserait dans le débat, en dehors de la communauté des usagers. Mais cela ne resterait que le constat qu‘à un instant T, il y a eu (x) adresses IP soutenant telle ou telle proposition.

On peut toutefois constater finalement que le débat est mûr, à la lecture de certains commentaires, comme celui de WeedCorp «Légalisons, désengorgeons les tribunaux, offrez un nouveau départ à nos agriculteurs qui pourraient cultiver pour l‘État, et vive le chanvre et ses dérivés pour les habits, l‘essence etc la liste serait trop longue…». On perçoit une appréhension globale, bien réconfortante, à propos du cannabis.

En dépit d‘une question tendancieuse amoindrissant la fiabilité de l‘ensemble, parce qu‘elle oppose une urgence humanitaire à une revendication en apparence frivole «usage thérapeutique légal, usage récréatif pénalisé», l‘intérêt de ce type d‘exercice est qu‘il relève de l‘ espace public, donc opposable à d‘autres sondages comme ceux au moment de l‘élection présidentielle qui donnaient ¾ de la population refusant la légalisation du cannabis. Ce qui est toujours bon à prendre pour des militants qui souvent se fatiguent de crier dans le désert.

Dans un autre registre, il y a quelques mois, l‘AFR lançait cette question: Si vous étiez Président de la MILDT, quelle serait votre première décision?

Source :

www.pixule.com/sondages/politique/178070657664_quels-changements-politiques-pour-cannabis-en-france.html

www.pixule.com/sondages/politique/173942045948_si-vous-etiez-president-mildt-quelle-serait-votre-premiere-decision.html

par FARId

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *