lundi, 2. septembre 2013

Les Tchèques et le cannabis thérapeutique

Je suis étudiante en médecine à Prague et je souhaite compléter votre information sur la légalisation du cannabis thérapeutique en République tchèque (La revue n°32). En effet, vous ne dites que la moitié des choses!

Précisons tout d’abord que le cannabis thérapeutique n’est délivré que sur ordonnance électronique sécurisée, et seulement pour atténuer les souffrances des patients atteints de maladies graves. La République tchèque n’est d’ailleurs pas la première à légaliser le cannabis thérapeutique, puisque Israël, l’Allemagne et les Pays-Bas l’ont déjà fait. Vous soulignez que la République tchèque est particulièrement tolérante. C’est vrai: nous pouvons cultiver jusqu’à cinq pieds de cannabis sans être inquiétés. Tant qu’on possède moins de 15 grammes de cannabis sur soi, l’amende est d’ailleurs purement symbolique. Mais, du coup, la légalisation va paradoxalement poser de vrais problèmes dans les années à venir: en effet, auparavant, le cannabis thérapeutique était illégal, c’est vrai, mais tellement bon marché et si facile à se procurer! Aujourd’hui, à 12 € le gramme, il est carrément impossible pour un malade de débourser les 400 € nécessaires à un mois de traitement! Tant que la République tchèque devra importer son cannabis d’Israël, les prix ne baisseront pas.

Mais en attendant que les fermes d’État soient opérationnelles, que doivent faire les malades? Rester dans l’illégalité? Attendre en taisant leurs souffrances? Nous sommes dans une impasse! Mon copain est atteint de sclérose en plaques. Il n’a pas les moyens d’attendre que le pays produise suffisamment dans ses fermes pour faire baisser les prix. Il continuera donc à s’approvisionner auprès de ses fournisseurs habituels… La nouvelle loi ne sert donc à rien!

La Revue n° 33, juin 2013, forum des lecteurs, p. 138.

par Anna Hobzova, Prague

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *