mardi, 15. octobre 2013

Newsflash No 11

a Réunions au sommet

après les grands partis, les associations

fin de l’été entraîne traditionnellement les grands rassemblements de partis ou d’associations pour échanger et chercher Lune stratégie en prévision de la nouvelle «saison».

Le CIRC-Nord Est, dont comme son nom ne l’indique pas les adhérents viennent de toute la France, s’est donc réuni à L’Ile Saint Denis le 31 juillet et le 1er septembre.

Ensemble ils ont envisagé le renouveau militant de l’association, et quelques points forts pour le printemps prochain : célébration dans toute la France du fameux 4.20 avec la Fête des Semences, CannaPride regroupant sur Paris tous les militants de la cause le 22 juin ….

Le 5 octobre ce sera le tour des Amis du CSCF pour une AG célébrant la première année d’existence.

Puis fin octobre/début novembre la Fédération des CIRC clôturera le cycle des Journées d’Eté.

Il ne reste plus alors qu’à souhaiter qu’émerge une Coordination rassemblant largement tous ceux qui souhaitent d’abord que le problème du cannabis soit pris en compte par les politiques de bonne volonté. Le monde évolue, la France doit avancer sans focaliser davantage sur les «dommages» et les laboratoires.

Aux USA ça avance

Le Fédéral tolère doucement

Une avancée décisive dans la longue marche vers la légalisation du cannabis s’est faite le 29 août 2013. Le Département de Justice, avalisé par le Sénat, a fait savoir qu’il ne s’opposera plus, fédéralement, aux lois votées par les états du Colorado et de Washington, dépénalisant l’usage récréatif du cannabis, comme celui du thérapeutique.

Une limite est néanmoins fixée dans la tolérance. Pas de distribution aux mineurs, pas de recours aux trafics, nécessité de respecter la loi des Etats n’ayant pas souscrits à ces droits, pas de conduite sous cannabis, pas de violence (ni usage d’armes à feu. sic!) dans la culture et la distribution, pas de culture dans les lieux publics. Il faut noter aussi que la déclaration insiste sur la vigilance environnementale nécessaire pour les cultures. En effet, face aux dégâts provoqués principalement en Californie, par les cultures à visées thérapeutiques, les associations écologistes commencent à se plaindre sérieusementet font paraître de nombreux articles.

Au passage, les Cannabis Social Clubs retrouvent quelques préconisations de la charte d’Encod auxquels ils adhèrent.On est aussi obligé de se demander si le côté business intense suscité aux Etats Unis par l’ouverture de 13 Etats à l’usage médicinal: bourse parallèle avec cotations en ligne, immenses champs de culture, apparition de nombreux produits dérivés comme le fameux nugtella, etc n’a pas également contribué à cette reconnaissance, presque tout autant que les lobbies militants.

On comprend mieux alors l’obstination française à ne vouloir envisager l’usage thérapeutique que par le biais des laboratoires.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *