jeudi, 26. décembre 2013

Au paradis des cannabinophiles: Gonzo en vadrouille

Il y a quelques mois, Arnaud Aubron signait un article original paru sur son blog. Plein de sous-entendus, grâce aux photos d’illustration de cet article, puisqu’il s’agissait de visiter l’intérieur de la «boîte de shit» d’un amateur de cannabis. On se rappelle de la blague à tabac à pépé, mais blague à part de nos jours c’est du sérieux, du top niveau, du «à la carte». Par exemple, avec ce formidable cadeau à offrir pour l’emmener partout : la pochette Kavatza. originalkavatza.com

Les feuilles à rouler

On peut conseiller pour des tas de bonnes raisons, les feuilles non-blanchies au chlore et à la gomme arabique naturelle. Dans le rayon, il existe d’abord les RAW, mais on peut aussi trouver GREENGO, et maintenant les JASS Brown, d’autres suivront le mouvement. Le nec plus ultra des puristes prendront le papier pur chanvre, fabriqué en Espagne depuis 1879 de purehemppaper.com. D’autres se prendront pour des millionnaires en faisant appel à l’or des feuilles Shine (shinepapers.com), histoire de se donner de l’importance. Bien sûr, il y a toujours les petits extra, comme les «Wrap Blunt» à la palette de goûts imbattables, mais aussi des papiers spéciaux comme ceux de la Skunk Brand qu’on commande à rollingpaperdepot.com

 

Les filtres en carnet

Bien sûr, on revient avec RAW toujours pour la même raison, car dans l’absolu, mieux vaut éviter de trop risquer ses bronches avec une grosse cheminée en carton. Cependant un conseil à ne pas prendre à la légère pour ceux qui ne souhaitent pas changer leurs habitudes, évitez d’utiliser du carton plastifié, voire de la bande magnétique…

D’autres retrouveront les sensations d’origines en adoptant le filtre en céramique, tel celui artisanal «Cool filter», que l’on commandera directement à cette adresse (luca_bh_to@yahoo.com)

 

Les briquets

Généralement, la flamme s’obtient avec un briquet, mais on peut aussi choisir la Bee Line, c’est écolo et sans risque. Aussi, pour les dabbers comme pour ceux qui ne veulent pas aspirer en allumant leur cigarette, il existe les briquets torche, voire chalumeau (histoire de chauffer à blanc le clou en titane ou en verre poser sur le Bubbler).

 

Le hachoir

En anglais, c’est un grinder. En bois, ou en métal, les modèles en plastique s’usent généralement vite. Idéal pour ne pas avoir les doigts collants, et pour bien réduire en miettes sans effort, le moulin à beuh est l’instrument indispensable pour tout connoisseur qui se respecte.

On en trouve de toutes sortes, y compris sous la forme de carte de crédit Vcard, ou à plusieurs compartiments comme le canastor pour récupérer au fond l’essentiel. Ceux de la marque Cannastor (kannastor.fr) sont vraiment bien, mais d’autres préféreront le must, le MedTainer.

 

La coupelle

Si il existe une constante, c’est bien la coupelle… la bonne vielle noix de coco patinée, mais ce peut être aussi cette calotte en cuir, ou simplement le bord de la blague Kavatza.

Les outils pour le transport

Quels sont les meilleurs ustensiles pour transporter sans soucis ? MedTainer (themedtainer.com) qui stocke, mouline et verse au bon endroit, tout en conservant votre stock à l’abri de l’air, de l’humidité et hors de portée des enfants par un clip de fermeture hermétique. En deux temps trois mouvements, ni vu ni connu, vous avez sorti la tête du compartiment de stockage, puis l’avez réduit en miettes et versée dans votre feuille à rouler. Ryot (ryot.fr), fabrique des boîtes de diverses tailles, certaines petites en guise de porte-clefs, avec fermeture cadenassée, idéale pour s’assurer un transport et un stockage en toute sécurité. Enfin, les plus pointus qui veulent une qualité optimale pour le stockage feront plutôt confiance à Tightpac.com qui produit les Minivac/tightpac/vitapac/Pocketvac. Chacune de ces boîtes se vide de l’air pour conserver tous les arômes.

 

La Bud ou la Boulette

Mystère, on ne sait d’où elle vient, ni où elle ira. On pourra en parler plus en détail quand l’Article L3421-4 (ex L630) du code de la santé publique aura été abrogé.

 

par FARId

Une réponse à «Au paradis des cannabinophiles: Gonzo en vadrouille»

  1. gandja669

    « D’autres se prendront pour des millionnaires en faisant appel à l’or des feuilles Shine (shinepapers.com), histoire de se donner de l’importance. »

    Sérieusement, vous allez pas vous y mettre aussi ! C’est probablement les feuilles les plus merdiques (et dangereuses accessoirement) au monde…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *