mardi, 3. décembre 2013

De retour: La fédération des CIRC aspire à une convergence des luttes

RBH12_logocircPour la Fédération des CIRC

L’activisme d’une association dépend de ses militant(e)s et si ceux et celles-ci perdent leur énergie ou leur foi militante, très vite elle peut végéter, voire se dissoudre.

C’est donc d’un profond sommeil qu’émerge la Fédération des CIRCs encouragée par la dynamique suscitée par le «Cannabis Social Club », une initiative de désobéissance civile ; mais aussi par l’actualité internationale, notamment le doux vent de la réglementation soufflant outre-atlantique. Et les vieux et vieilles briscard(e)s de la lutte cannabique que nous sommes, de décider de le relayer, de l’amplifier pour qu’il devienne chez nous tempête. La maison prohibitionniste brûle, et ce ne sont pas les fréquentes vociférations pathétiques de ses partisan(e)s qui l’en empêcheront. Si l’événement est historique, c’est en développant sa présence sur les réseaux sociaux la Fédération des CIRCs espère inciter comme à son habitude, les cannabinophiles à y participer.

Ce retour au front s’explique aussi par l’insupportable expression réactionnaire à laquelle nous assistons depuis quelques mois. Une parole que la déliquescence des partis politiques et des  institutionnels a libérée. Celle d’un fascisme rampant qu’il ne faut surtout pas sous-estimer. Aux propos racistes, xénophobes, sexistes proférés, les parias  mais néanmoins citoyen(ne)s que nous sommes se doivent de réagir par une mobilisation sans faille aux côtés des autres exclu(e)s, étrangers, homos, trans, prostitué(e)s, drogué(e)s… Tou(te)s stigmatisé(e)s par un système en perte de vitesse et toujours prêt à tout faire pour se voir légitimer. Une convergence des luttes qu’il nous reste à coordonner.

 

 

Contacts

www.circ-asso.net

federation@circ-asso.net

Sur Twitter @FederationCirc

Sur Facebook: Fédération des CIRC

 

 

Spécial 20ème anniversaire Lyon

Tandis que sommeillait la fédération…

 

… un CIRC gaulois résistait à la morosité ambiante. Durant ces années apathiques chiraco/sarkoziennes, le groupe lyonnais gardait le cap, organisant conférences et manifestations, jusqu’à fêter son 20ème anniversaire le 30 novembre dernier.

Un concert hélas pas assez fréquenté, mais néanmoins joyeux et festif à l’issue duquel Jean-Pierre Galland, co-fondateur de l’association, exprima son souhait de ne pas avoir à fêter un 30ème anniversaire.

 

par KShOO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *