jeudi, 25. janvier 2018

Collomb, le grand retour en arrière (France returns backward)

Collomb, le grand retour en arrière (France returns backward)

Si la « France est de retour » sur la scène internationale, à l’intérieur on observe au contraire le « grand retour en arrière ».

 

Il faudra s’y résoudre, mais force est de constater qu’avec l’élection d’Emmanuel Macron, ce n’est pas la jeunesse, le progrès, la détermination et le pragmatisme libéral qui orientent la politique actuelle du gouvernement, mais plutôt des renonciations, des reculs et des marches arrières quand il s’agit de la défense des droits sociaux et des libertés individuelles. Bizarrement comme le relevait l’éditorial de Libération.

 

Au motif de vouloir maintenir un « interdit » même symbolique quand toutes les déclarations justifiant la mise en place de l’amende forfaitaire delictuelle ou de la contraventionnalisation de la consommation de stupéfiants débutent par le constat de « l’échec de la loi 70 », ou pire « pour simplifier et améliorer la réponse pénale », on se demande jusqu’où l’hypocrisie nous mènera !

 

Farid Ghehiouèche, fondateur de Cannabis Sans Frontières estime métaphoriquement que « la majorité présidentielle veut ajouter un gros tuyau rouillé à l’usine à gaz déjà rafistolée plus de 70 fois depuis 45 ans pour donner l’impression de s’attaquer aux problèmes mais avec le risque que cette réforme cosmétique explose et creuse un cratère dans la société française. »

 

Collomb, l’homme du passé dépassé

 

Comme avant le premier tour de l’élection législative au printemps, quand il annonçait dans une interview à propos de l’éradication au Sahel des terroristes des groupes islamistes qu’il engagerait la réflexion pour améliorer la réponse pénale dans la lutte contre le trafic et la consommation de drogues illicites, le Ministre d’Etat Gérard Collomb donne encore le « LA » au lendemain de la publication du rapport de la Mission d’information parlementaire (voté en Commission des Lois le 24 janvier 2018), en prenant les devants avec des propositions rétrogrades.

Car les deux options proposées par la Mission parlementaire sont trop timides et paraissent inadaptées au contexte particulier d’une consommation de masse avec des indicateurs alarmants concernant : les mineurs (qui ne peuvent être mis à l’amende), les zones de trafic nombreuses et diffuses, les évolutions du marché avec l’arrivée des nouvelles technologies et des Nouveaux Produits de Synthèse ; Mais compte tenu de l’étroitesse de l’objet de cette mission d’information, on ne pouvait s’attendre à une réflexion élargie et des propositions plus audacieuses et innovantes.

 

Certes, le sinistre Collomb ne souhaite pas donner l’impression de suivre l’option proposée par le député de l’Essonne, Robin Réda (LR) même si elle va dans le sens de la simplification et d’une réponse pénale effective en tout cas plus pratique à mettre en oeuvre… Surtout que la proposition du député LREM ne changera rien ni sur le fond ni sur la forme : les services de la police, comme ceux de la justice demeureront submergés par des procédures tout autant lourdes et fastidieuses.  En amont de la publication officielle du rapport, vallant un rappel au Réglement de l’Assemblée nationale par la Présidente de la Commission des Lois pour ces divulgations médiatiques, l’association NORML France avait rédigé une analyse du rapport parlementaire.

 

Il y a fort à parier que cette mesure, souvent qualifiée de « racket organisé » par les consommateurs de cannabis, ne favorisera pas les conditions du déploiement de la Police de la Sécurité Quotidienne, pas plus qu’elle n’améliorera les relations sensibles entre la Police et la population, notamment les jeunes.

 

Dans ce contexte, la seule bonne nouvelle réside dans le fait que la société française n’est plus dans la position du statu quo, mais qu’elle s’est mise en marche… toujours à reculons.

2 réponses à «Collomb, le grand retour en arrière (France returns backward)»

  1. Graines de cannabis

    De toutes façons on finira par y arriver un jour a la légalisation c’est inéluctable ! Le Canada et les US ouvrent la voie et sa rapporte tellement d’argent qu’un jour pour remplir les caisses les politiques vont le faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *